Les menteurs d’Arlequin se prépare pour le festival d’Avignon !

Les menteurs d’Arlequin se prépare pour le festival d’Avignon !

Du 7 au 30 juillet 2016, retrouvez Thomas Personeni, metteur en scène et auteur et Julien Lopez, comédien, au festival d’Avignon avec un projet de la compagnie franc-comtoise Les Menteurs d’Arlequin.  Les deux amis de théâtre de Besançon présenteront « Il faut que tu attendes mon retour », d’après l’histoire vraie du soldat Lucien Bersot

 

En tant que producteur de spectacles et metteur en scène, ce sera une première au festival d’Avignon pour Thomas Personeni. En revanche, Julien Lopez n’en sera pas à son coup d’essai : il a déjà joué plusieurs spectacles pendant le Off du festival et fait une partie de ses études théâtrales au conservatoire d’Avignon.

« Il faut que tu attendes mon retour » sera joué au théâtre Au bout là-bas, au 23, rue Noël Antoine Biret à Avignon, petit théâtre de 50 places.

Thomas Personeni :

30 ans, metteur en scène et écrivain. Il enseigne l’art dramatique aux adultes au sein de l’école de théâtre de la compagnie et intervient sur des ateliers spécifiques (Lycées & collège, publics spécifiques). 

Julien Lopez :

30 ans Depuis 2001 dans la compagnie, Formé en lycée option théâtre, avec Thomas, il poursuit ses études au conservatoire de Besançon sous la direction de Frédérique Aufort, puis au conservatoire d’Avignon sous la direction de Pascal Papini. Fort d’une expérience professionnelle de trois ans et d’un bref passage au Cirque Plume, il met son expérience et son zèle, au service de la compagnie. 

La compagnie Les menteurs d’Arlequin :

Au commencement était un groupe d’une dizaine de jeunes adolescents qui ont débuté l’apprentissage de la pratique théâtrale au collège sous la direction de Jacqueline Henry-Leloup, metteur en scène et professeur. Sur la proposition du maire d’Ornans, Jean-François Longeot, et sous l’impulsion de Jacqueline Henry-Leloup, ils fondent en 1998 un atelier théâtre au sein du service culturel d’Ornans.

Au bout de 5 ans de création l’atelier devient Les Menteurs d’Arlequin, trouvant là un nom que la compagnie ne quittera plus. Elle institutionnalise son nom et son existence en 2004 en se constituant association Loi 1901 et en développant son activité théâtrale et les tournées de ses spectacles.

En 2007, la compagnie est conventionnée par la ville d’Ornans qui souhaite soutenir matériellement et financièrement son travail. Dès lors, Les Menteurs d’Arlequin n’ont cessé de créer et de produire des spectacles venus d’horizons et de genres très différents. C’est ainsi qu’ils ont, à ce jour, présenté quinze pièces dans un répertoire très éclectique allant du XVIème au XXème siècle, du Brésil à la France en passant par Haïti, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie ; de Pagnol, Orwell, Obaldia, Ariano Suassuna, Goldoni, Roumain, Labiche, Feydeau, Musset, Brecht, Haudecoeur, Gozzi, Montherlant à Molière.